Géopolitique Diplomatie Economie Mer de Chine

Séoul – Pékin, la dangereuse tension : Garde-côtes sud-coréens ont ouvert le feu sur les bateaux de pêche chinois

Dans la nuit du 1er novembre 2016, près du port d’Incheon, pour la première fois, les garde-côtes sud-coréens ont tiré à la mitrailleuse M60 du calibre 7,62mm en sommation sur deux bateaux chinois qu’ils accusent de pêcher illégalement dans la zone économique exclusive (ZEE) de la Corée du Sud. Selon les autorités, les garde-côtes ont utilisé de 600 à 700 cartouches, pour disperser les autres bateaux chinois dans la zone, qui tentaient d’empêcher l’interpellation deux des leurs.

Les bateaux ont cherché à prendre la fuite sans y parvenir. Les pêcheurs ont été arrêtés par la suite. Ils seront déférés devant un tribunal. Pas de blessés selon Séoul. L’agence de presse sud-coréenne Yonhap rapporte qu’en réaction, Pékin a protesté contre les « méthodes violentes de maintien de l’ordre employées et s’oppose fermement à tout usage de mesure violente par la Corée du Sud qui menace la sécurité des pêcheurs chinois ».

La Corée du sud vient de créer une force de réaction rapide spécifique — quatre vedettes rapides et commandos marins — contre la pêche illégale chinoise dans ses eaux.

Les incidents entre les pêcheurs chinois et les garde-côtes coréens se multiplient depuis le début de l’année 2016 avec plus ou moins de gravité. Les cinq premiers mois, Séoul comptabilise déjà 520 violations par les Chinois de ses zones de pêche. Les bateaux chinois opèrent le plus souvent dans les limites des eaux des deux Corées. Le 29 septembre 2016, trois pêcheurs chinois sont morts de fumée toxique d’une incendie de leur bateau — apparemment — provoquée par des grenades de sommation lancées par les Coréens. Et la dernière grave confrontation en date du 7 octobre 2016 en Mer Jaune, les bateaux chinois ont percuté et coulé une vedette rapide des garde-côtes coréens. C’était une autre première !

Derniers articles dans Actualité & Magazine

Go to Top