Géopolitique Diplomatie Economie Mer de Chine

APEC Hanoi Vietnam 2017

Le Vietnam et l’APEC : Passerelles vers le G20

Le Vietnam accueille cette année 2017 plusieurs réunions et sommets de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) et ambitionne — selon ses responsables politiques — d’être «  la passerelle des objectifs communs entre l’APEC et le G20. »  A Hanoi, du 9 au 21 mai 2017, a eu lieu la 2ème réunion de travail de l’APEC — surnommée SOM 2 où étaient présents les hauts responsables des pays membres, les experts de l’organisation, les représentants des institutions internationales et autres spécialistes de l’économie et du développement. Il s’agit du deuxième tour des réunions qu’organise le Vietnam dans le cadre de l’année APEC 2017, après la 1ère réunion — SOM 1 — à Nha Trang en février dernier. Avant d’aboutir au sommet des chefs d’Etat de l’APEC qui aura lieu du 5 au 11 novembre 2017 à Da Nang, dans le centre du pays.

La Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (en anglais «  Asia-Pacific Economic Cooperation »  donnant l’acronyme APEC) compte 21 membres, et plus du tiers de la population — 2,6 milliards de personnes. Les pays faisant partie de l’APEC totalise plus de 60 % du PIB et environ 47 % du commerce international.  La région représente la zone économique la plus dynamique dans le monde, produisant environ 70 % de la croissance économique globale.

Hanoi a déployé les grands moyens pour accueillir la  SOM 2. La capitale vietnamienne a accueilli, pendant 10 jours, 49 réunions officielles, colloques et rencontres, auxquels ont participé plus de 200 représentants des différents pays membres de l’APEC, du Conseil de Coopération Economique du Pacifique (PECC), du secrétariat de l’ASEAN et autres représentants des organisations internationales.

La SOM 2 a pour ambition d’installer une base favorable pour le sommet de l’APEC 2017 à Da Nang en novembre prochain où seront attendus, entre autres et en vedette, Donald Trump, Xi Jinping, Vladimir Poutine, Shinzô Abe. Les dirigeants vont signer des accords et mémorandums issus de SOM 2.

Le Vietnam, en tant que pays hôte, avec les autres membres de l’APEC, a défini les priorités de coopération et des projets pour les années à venir. L’organisation a fixé quatre priorités-clé annoncées à la clôture de SOM 2. Il s’agit «  de promouvoir de la croissance durable, créative et inclusive des économies membres; de renforcer et d’approfondir la connexion régionale; d’aider au développement des très petites, petites et moyennes entreprises et enfin, de garantir la sécurité alimentaire et de pérenniser l’agriculture face au changement climatique. »

Au delà de la volonté politique et des objectifs communs, il reste à réaliser ces priorités. La réalité sèmera sur le chemin de grandes difficultés en raison des disparités politiques, économiques, et de l’écart de développement des pays membres. Sur ce dernier point, le Vietnam propose et compte sur le développement de l’activité numérique pour le réduire.

L’APEC et l’ambition d’une coopération économique extracommunautaire

Sur les pupitres des conférences, dans les couloirs des salles de réunion, hauts fonctionnaires et experts de l’APEC se plaisent à souligner «  les avantages du système coopératif et non-contraignant de l’APEC. »

Une comparaison qui percute, quoique simplifiée : «  Si nous comparons notre modèle aux modèles de mondialisation existants comme l’Union européenne et l’Union économique eurasiatique (EAEU), l’APEC est en position de force. Voyez-vous, l’Union européenne doit faire face à un risque de décomposition après la décision du Royaume-Uni de partir (Brexit); l’Accord de partenariat transpacifique (TPP) et le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) menés par les États-Unis sous l’administration du président Barack Obama sont menacés ou quasiment morts-nés après l’élection du président Donald Trump; le modèle du Partenariat économique régional global (RCEP) pensé par la Chine est en phase de négociation et de construction sans avoir une forme claire. C’est pour ces raisons que le Forum pour la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique est progressivement devenu le centre des attentions des pays, de la région et du reste du monde ! »

Vietnam, l’ambitieux

Le Vietnam, qui nourrit l’ambition de devenir un « petit pays qui compte dans le monde ». Le pays hôte de l’année APEC 2017 et non membre du G20, a été invité à assister au Sommet G20 et aux réunions relatives en juin 2017 à Bonn en Allemagne. Pour Hanoi, cette invitation est synonyme de récompense pour ses efforts diplomatiques et d’intégration : « il s’agit là d’une reconnaissance de nos contributions concrètes et l’entreprise du Vietnam dans la résolution des problèmes au niveau régional et international. Cette considération reflète une avancée favorable des relations entre le Vietnam et les pays membres du G20 et particulièrement avec l’Union européenne. Le thème et les sujets de discussion du G20 ont beaucoup de similitudes avec les priorités du Vietnam et de l’APEC dans « l’Année APEC 2017 », comme la volonté de promouvoir une croissance durable, innovante et globale ; favoriser les alliances économiques, commerciales et d’investissement ; développer les ressources humaines ; mettre en place les transferts de technologie et la coopération contre le changement climatique. »

Pour les responsables du secrétariat de l’APEC : «  cette invitation est la preuve que les pays du G20 en général, et l’Allemagne en particulier, apprécient et estiment importants la place et le rôle de l’APEC en tant que modérateur et gestionnaire d’une structure régionale qui traitent des problèmes internationaux. Les objectifs de l’APEC et du G20 convergent. Ce seront les socles et l’occasion pour le G20 et l’APEC de pousser plus loin les discussions et de faire le lien entre les sujet de discussion afin de faciliter les coopérations interrégionales et résoudre les problèmes économiques mondiaux dans un contexte régional et mondial instable, complexe et sans cesse en mouvement. »

L’ambitieuse Hanoi a investi et investira en conséquence pour organiser les réunions préparatoires et le sommet des dirigeants en novembre 2017. Son ministre des affaires étrangères Pham Binh Minh dit en substance : « le Vietnam voit dans les événements de l’APEC un forum important pour promouvoir sa politique étrangère multilatérale. Ce forum sera également une passerelle entre le Vietnam et ses partenaires stratégiques, en Asie-Pacifique et dans le monde… »

 

Par Vo Trung Dung (de Hanoi).

 


 

Vidéo promotionnelle de l’APEC Vietnam 2017. (En anglais.)

 

Derniers articles dans Actualité & Magazine

Go to Top